top of page

Partenaires en harmonisation

Les Jardins Vivaces c’est bien plus qu'un mode de vie. C'est une qualité de vie qui se déploie sous forme de relation conseil à l’échelle humaine, de produits bioécologiques à votre disposition et des jardins débordants de vie... et vous en faites partie. 

L’enrichissement par les relations

La clientèle

Tous mes clients qui m'ont supporté et qui ont su apprécier mes bons produits et nos échanges cordiaux qui dépassent les simples consultation et expertise. Les témoignages de plus de 6 000 signataires de ma pétition en ligne et environ un millier de signataires sur le format papier, vous m'avez touché profondément et je vous aime tous.

Mes travailleurs

J'ai longtemps créé, développé et entretenu seuls les jardins, le site, la dynamique de mes produits et tout et tout. Et n'oubliant pas … l'âme de ce tout. Mais maintenant, j'ai besoin d'aide et l'aide qui m'est apportée m'est très précieuse. J'aime bien sentir que mes « proches aidants » partagent avec moi ce sentiment d'appartenance et que ça soit une joie d'accomplir toutes ces tâches et cette réalisation. D'ailleurs, j'aime bien entendre : « On ne sent pas que tu es un patron » et : « Tu n'es pas un patron, tu es un leader ».

 

Pour la bonne marche, il faut bien donner un certain ton, une directive, une continuité et un sens du développement. À chaque matin on développe un peu le plan du jour souvent improvisé. À travers la routine de tous les jours, on doit gérer les priorités et dans tout cela on continue à développer le tout. La plupart du temps, j'expose une situation, bien souvent en développant un ensemble d'options, je demande un avis, on expose les solutions et on essaie de prendre la meilleure option, avec les moyens et le temps que l'on a et on le fait. Bien souvent un employé peut me faire part d'une amélioration, d'un développement potentiel, on l'évalue, et s'il y a lieu, la dynamique suit son cours jusqu'à l'action et l'ajustement pour une finale constructive, une bonification de l'ensemble, avec une attention dans le respect et la cordialité.

 

Un sentiment d'appartenance dans la créativité constante, et la réalité qui nous entoure ne peuvent nous mener qu'à une satisfaction paisible et … un certain sourire au cœur... bien sûr, souvent avec des maux aux muscles qui nous tirent au corps, une bonne fatigue de fin de journée et la vie est belle. Votre aide si précieuse dépasse notre bon vieux monde matériel

Les Urbainculteurs

Depuis le tout début des Urbainculteurs, je les fournis en paillis BRF. Nous travaillons dans le même sens dans une vision et une application écologique. Actuellement, dans le cadre d'une politique de reboisement à la Ville de Québec, il me fait plaisir de continuer à fournir BRF et compost et contribuer à une réussite assurée de ces plantations. Via les Urbainculteurs, mon BRF a été appliqué pendant des années sur les potagers devant le Parlement de Québec, de même qu'en bien d'autres endroits publics.

Le Conseil régional de l'environnement - région de la Capitale-Nationale

(CRE Capitale-Nationale) :

De la même manière qu'avec les Urbainculteurs, le CRE Capitale-Nationale travaille à la plantation d'arbres et à la revégétalisation sur le territoire de la ville de Québec. Il me fera plaisir de continuer à fournir BRF et compost et contribuer à une réussite assurée de ces plantations avec des produits écologiques de haute gamme.

AGIRO

Gestion écologique des bassins versants du lac Saint-Charles, Marais du nord, Lac Delage. Une plantation de 2 000 arbres en 2023 et 10 000 arbres en 2024. AGIRO m'a demandé mes produits, compost et BRF, afin de contribuer à la réussite de ces plantations. Nous sommes en relation depuis une bonne dizaine d'années.

Les sociétés horticoles, organismes écologiques, jardins communautaires, villages écologiques, et autres

Depuis 44 ans, je suis pionnier, non seulement dans le développement du BRF, mais aussi dans son application en permaculture. J'ai réalisé de nombreuses publications qui permettent une meilleure compréhension de ces méthodes de culture, tenants et aboutissants, de même que ses effets constructifs ainsi que ses limites. À partir de matériel urbain recyclé, je n'ai pas énoncé que des principes. J’ai rendu ces produits disponibles avec des prescriptions personnalisées dans le cas par cas. Cela a permis à mes clients de les essayer et dans la grande majorité des cas, les résultats impressionnent et l'enthousiasme se communique aux proches de l'entourage, de bouche à oreille. En parler c'est beau, fournir les produits et les prescriptions pour bien le réussir, et le faire, c'est encore bien mieux.

Le Voisinage

Un espace vert aménagé de façon écologique, 450 plates-bandes, plantations d'arbres, étangs. Je reçois souvent des voisins immédiats qui viennent faire une tournée pour voir et sentir une nature en beauté, en polyvalence, en toute paix, immédiatement tout près de chez eux. C'est comme un parc. J'entends des commentaires : « C'est un poumon pour notre milieu » « Quelle beauté », « C'est rafraichissant » « Que ça sent bon », « On entend toujours les oiseaux, canards, grenouilles ». Et tout cela, sur une propriété privée, qui n'a jamais eu de subventions, qui n'a rien coûté à la collectivité. Je dis encore et toujours : « C'est mon jardin privé que j'ai ouvert au public, mais c'est toujours et avant tout chez nous et je vous reçois chez nous ».

La ville de Québec

Un espace aménagé, naturel, polyvalent, bioécologique, dans notre milieu urbain, c'est ce qu'offre Les Jardins Vivaces comme préservation et maintien d'un milieu naturel amélioré. Toute cette élaboration, depuis plus de 40 ans, sur un site privé, qui n'a rien coûté en frais de subventions ou de financement public. On y fait du recyclage de résidus qui proviennent à 50 % des arbres qui appartiennent à la Ville et l'autre 50 % provient de résidus d'arbres appartenant à des résidences privées. Le tout est biotransformé aux Jardins Vivaces et retourné à la Ville sous forme de produits haut de gamme avec valeur ajoutée, le tout contribuant à améliorer sans cesse la santé et la beauté de notre milieu urbain. Tout cela se fait dans une économie de proximité, soit dans un minimum de distance de transport de la matière première, soit la branche de feuillus broyée grossièrement, ainsi que le retour des produits finis à la clientèle à leur domicile sous forme de BRF affiné et de mon compost et vivaces. J'ai développé ici une expertise unique que je communique généreusement à tous et qui se propage en manifestant une réussite sur tout son passage. Québec est une ville à caractère nettement touristique. À remarquer que nous n'y avons toujours pas de jardin botanique, (mais nous avons un amphithéâtre qui a coûté 400 millions $ … vide. C'est un choix de société, les sports ont toute leur place, mais il y a aussi autre chose).

J'ai toujours dit ici que si je n'avais pas développé un milieu, des jardins, écologiquement, je ne l'aurais pas fait du tout. Si on avait à développer un jardin botanique, pourquoi ne pas le faire de façon bioécologique et nous donner un caractère unique et qui nous ressemble. Pourquoi ne pas se développer un caractère de Ville Écologique, non pas pour l'apparence, mais pour le fondamental, tout simplement pour mieux vivre. Il faut bien partir de quelque part, je l'ai bien fait ici, certainement à plus petite échelle, avec savoir-faire, qui est devenu une expertise démontrée sur le terrain et, comme on l'a dit... communicatif et pourquoi pas participatif. Le partenariat ça se partage... et on en vient toujours à un certain fondamental : « qu'en est-il du financement? ». Pourtant, je l'ai bien fait ici et sans financement externe... Tout cela peut sembler relever de l'utopie à première vue, mais y a-t-il possibilité de minimiser le financement à partir des fonds publics et départager le tout dans un effort collectif? Le pari est levé, s'il y a des intéressés. Je pense faire ma part, quelque part en ce sens ou dans un autre.

Un exemple pratique : la Ville développe un programme de reboisement via quelques organismes que je viens de mentionner. C'est bien pour revégétaliser notre milieu urbain et aussi pour remplacer les vieux arbres que l'on doit enlever pour de nouvelles structures. Dans bien des cas, au lieu de planter des milliers d'arbres, y aurait-il possibilité de bien planter moins d'arbres qui seront des semenciers? Dans une dizaine d'années ils seront aidés par les écureuils.

Aux Jardins Vivaces, j'ai toutes les espèces de noyers et de chênes, entre autres, et si je laissais aller mon espace à lui-même, j'aurais une forêt d'essences nobles, climacique dans dix ans et naturellement. Une vingtaine de milliers de plants d'arbres bien plantés, ce n'est pas énorme. Québec et ses environs compte environ 800 000 habitants, avec une simple sensibilisation promotionnelle et « écologique » pourrait offrir un parrainage pour 1, 2, ou 5 arbres aux personnes intéressées pour en assurer l'entretien et le bon développement, bien sûr avec un peu de supervision de personnes compétentes et sensibilisées. Il pourrait en être ainsi pour de petits projets de développement horticoles de quartiers, par les gens du quartier, et cela parfois sur des espaces publiques non occupés, avec les ententes nécessaires bien sûr, et une supervision des autorités compétentes. Le tout n'enlève rien au personnel en place et ajoute en efficacité et … en sentiment d'appartenance et de responsabilité à son milieu.

La Botte champignonnière

Je donne espace et matériel (BRF) à David et Maud pour une partie de leur installation chez moi, afin de poursuivre cordialement ici leur production de champignons. Je l'avais fait également pour Vincent Leblanc de Violon et Champignon pendant 2 ans avant qu'il s'installe chez lui dans le nord de Montréal.

Ma reconnaissance

Les Arboriculteurs

À tous ceux qui m'amènent leurs résidus d'émondage (je paie pour ces résidus) qui autrement iraient dans les centres de tri publics et auparavant à l'incinérateur. Merci de répondre à mes critères de qualité de ces produits, feuillus, diamètre de la branche appropriée. Plusieurs m'ont dit apprécier participer à une bonification de ces produits, se retrouver dans mon milieu naturel, beaux arbres, aménagements... et d'en retirer un revenu complémentaire.

Mme Lili Michaud

On se voit peut-être une seule fois par année. Elle vient chercher son BRF pour tes potagers et quand je peux me libérer, on a toujours de belles discussions intenses et on repart pour une autre année. On doit bien se connaître depuis un bon 30 ou 40 ans. On sait que Lili a réalisé une bonne dizaine de publications sur le jardinage potager bio, sans compter ses multiples conférences. Merci Lili pour le don de ta personne motivée et experte ainsi que ton support à notre cause.

M. Larry Hodgson

Merci aussi pour le don de cette vie et pour le support à ma cause. Reposez en paix, M. Hodgson.

M. Romain Rieutort

M. Romain Rieutort a bien voulu prendre par cartographie aérienne (drone) une bonne centaine de photos de ma propriété et j'en ai mises quelques-unes sur mon site. Merci Romain, je t'en dois une.

Coordonnées :

Géomatique -Environnement – Pilote systèmes d'aéronefs sans pilote (UAS)

1 514 652-3787

M. Philippe Vézina

Atelier Mécanique Vézina, excellent technicien et un as de la mécanique agricole, un précieux apport pour mon entreprise. Il vient chez-moi depuis plus de 25 ans.

M. Kim Poliquin

Un champion des petits moteurs et très sympathique.

Coordonnées :

Kimpro minimoteurs

474, rue Jacques Verret, Lac-Saint-Charles

418 806-4522.

Celle qui a bien voulu redonner de l'âme à mon site internet et d'en assurer sa continuité. - www.soyezenligne.com

Les médias

Mme Mylène Moisan du quotidien Le Soleil et tous ces autres que je ne saurais oublier. Vous avez appuyé bien plus qu'un individu en ma personne, mais une cause qui nous rejoint, soit celle d'essayer collectivement de mieux vivre.

Ma philosophie

Il m'est arrivé, il y a bien du temps, de parler de Cercles de Qualité. On essaie d'abonder dans un monde qualitatif et harmonieux que l'on réinvente à tous moments, du mieux que l'on peut. Vous faites de même, et un(e) autre et un(e) autre, et ainsi, il s'établit des liens de reconnaissance où il fait bon d'interchanger entre énergies qui se rejoignent et, ainsi, un peu transcender notre bon vieux monde matériel. Et en fin de compte, tout le monde y trouve son parti et cela … avec un grand sourire, la beauté qui se trace un chemin dans la bonté simple et communicative.

Il m'est arrivé aussi de m'arrêter et de me demander « pourquoi je fais tout ça » et la réponse me vient tout simplement : « si je me demandais ce que j'aurais aimé faire aujourd'hui, c'est tout simplement ça que je ferais », de le faire de son mieux et le manifester spontanément à qui veut le cueillir.

Merci à tous, tellement nombreux, que je ne saurais tous les énumérer, mes clients et visiteurs de tous les jours dont, dans bien des cas, je ne connais même pas les noms après toutes ces années, mais que je reconnais de cœur à toutes les fois que je les vois.

Nous appeler

418-849-7609

E-mail

S'abonner

  • Facebook
bottom of page